Les journées du Gerse

  

56èmes  JOURNÉES  D'ÉTUDE

 

Jeudi 21 et vendredi 22 Septembre 2017

 

Organisées par

L’Association Artès

1, route de Salindres

30340 Saint Priv at-des-Vieux



"Mangez comme vous êtes !"

 

Alimenter le corps ou nourrir la vie ?



 

Les personnes souhaitant intervenir sur le thème (15 min. Maxi)

peuvent présenter une communication (simple, vivante, poétique, humoristique, sous forme de témoignage de terrain... au pire, sérieuse!...)



Envoyer le texte (de préférence sous Word) à

Séverine LEBARS Tél : 04 66 54 33 60

 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

avant le 01 juillet 2017

 

 

 

TEXTE DE PRÉSENTATION DU THÈME DES JOURNÉES GERSE 2017

Mangez comme vous êtes !

Alimenter le corps ou nourrir la vie ?

 

 

Alors qu’une célèbre enseigne de restauration rapide nous dit : « venez comme vous êtes ! », le GERSE vous invite aussi à vous «mettre à table » pour alimenter une réflexion autour des nourritures du secteur social et médico-social.

Comme tous les animaux, l’Homme a besoin de se nourrir pour vivre ou survivre. Pour lui cependant, l’acte de manger renvoie à des fonctions à la fois plus diverses et plus complexes.

Ainsi le temps du repas se présente-t-il souvent comme une séquence choisie dans le déroulement du quotidien ; sa préparation fait l’objet d’une élaboration particulière ; sa consommation s’inscrit dans des habitudes voire des rituels institués ; et dans nombre de sociétés c’est un moment de rencontre propice à l’expression des affects.

Se nourrir n’obéit donc pas seulement à une nécessité physiologique, mais renvoie également à des significations individuelles et collectives ayant, pour chaque sujet, un impact essentiel au plan psychosocial.

Dans notre époque qui promeut la personnalisation des accompagnements, comment l’alimentation et son contexte sont-ils abordés dans les prises en compte collectives ? Si les institutions sociales et médico-sociales accompagnent des personnes vivant des situations particulières, souvent exorbitantes du lot commun, y nourrir l’autre ou s’y nourrir soi-même devrait-il répondre ou correspondre à des exigences, des activités, des postures, des attentions mieux ajustées sinon quelque peu différentes ? Évoquer ici aussi, comme on le fait souvent aujourd’hui, la notion de service rendu, voire de prestation hôtelière, est-il de quelque utilité en la matière, et pour qui ? Un tel service est-il à sens unique, de celui ou celle qui donne vers celui ou celle qui reçoit ? A quelles conditions peut-il échapper aux risques ou aux  effets, souvent qualifiés d’indésirables, qu’induisent dans les institutions la vulnérabilité ou la dépendance de ceux qui y sont accueillis : domination, abus, dépersonnalisation, chronicisation, etc. ?

Ces questions, et bien d’autres en ce domaine, nous paraissent mériter une réflexion approfondie qui devrait nourrir nos prochaines journées d’étude.

 

 

 

wordpress themesjoomla themes
2017  GERSE   INFOCOM Association ARTES